Sophrologue

Définition générale de la profession : La sophrologie est l’Etude de la Conscience en Harmonie. La sophrologie est une méthode accessible à tous, qui permet de mobiliser ses ressources et d’activer ses capacités. Elle prépare à l’action et permet de poser sa conscience en revenant à soi. Elle est basée sur des exercices de respiration, des mouvements statiques ou dynamiques, assis ou debout, et de la visualisation positive. C’est une science reconnue qui s’appuie sur : l’anatomie et physiologie humaine, les neurosciences, la psychologie positive. La sophrologie n’est pas magique, ses effets peuvent être rapides mais dépendent de votre engagement dans la démarche, d’où l’importance de l’entrainement.

  • Objectifs de la sophrologie :
    • Améliorer sa qualité de vie et retrouver sérénité, confiance et vitalité
    • Développer les ressources nécessaires à la réalisation de ses besoins et de ses objectifs, à dépasser sa problématique
    • Accompagner pour renforcer les attitudes et valeurs positives au quotidien en redonnant du sens dans le champ personnel et professionnel. De manière générale, elle permet de gagner en autonomie, en responsabilité et en adaptabilité au quotidien.
  • Instituts de référence :
    • Ecoles de Sophrologie Caycédienne Ecoles de Sophrologie de la FEPS : ex ISRA (Institut de Sophrologie Rhône-Alpes)
    • RNCP (Répertoire Nationale Certification Professionnelle)

Formation : Formation théorique et mise en pratique : plus de 400h réparties en 2 ans Evaluations continues écrites et orales, rédaction d’un mémoire. Stage pratique : environ 20h (en structure, pour du groupe/individuel), rendu d’un rapport de stage et soutenance orale devant un jury.

Public concerné: Pour les enfants à partir de 6 ans, les adolescents et les adultes. La sophrologie est accessible au plus grand nombre et se pratique assis ou debout. Elle ne nécessite pas de tenue particulière. Les exercices proposés s’adaptent à chacun indépendamment de ses capacités physiques.

  • Champs d’application :
    • Gérer / réguler émotions et stress (anxiété, angoisses, phobies)
    • Gérer / diminuer la douleur
    • Améliorer le sommeil
    • Apprendre à s’apaiser et lâcher prise
    • Préparer un évènement anxiogène : examen, entretien, chirurgie, accouchement…
    • Développer la concentration et la mémorisation
    • Combattre les addictions
    • Accompagner un changement, un deuil
    • Renforcer l’estime de soi et la confiance
    • Améliorer ses performances sportives (préparation physique et mentale)
  • Lieux d’exercice :
    • Séance individuelle
    • Séance collective (cabinet ou en association)
    • Séance couple
    • Séance duo : parent / enfant.
    • Elle se pratique aussi en institution, association et entreprise, dans le cadre de l’amélioration de la qualité de vie au travail : séances collective, accompagnement des équipes à la réalisation d’objectifs ou de projets, ateliers et formations…
    • Elle se pratique également dans un cadre d’accompagnement complémentaire au parcours de soin directement dans les hôpitaux, cliniques (addictologie, cancérologie…)

Le saviez-vous ? La sophrologie est remboursée par les Mutuelles au même titre que l’ostéopathie. La sophrologie a été crée en 1960 par le Professeur Alfonso Caycédo, médecin et neuropsychiatre espagnol, pour soigner ses patients avec une approche plus humaniste. Il s’est inspiré de la méditation, du zen, du yoga, de l’hypnose. Elle utilise la détente musculaire, la respiration, la concentration et la visualisation positive. La sophrologie est une discipline complète qui fait travailler le corps et l’esprit afin d’harmoniser la globalité de l’être et vivre pleinement son existence avec conscience, sens et vitalité.

Idée(s) reçue(s) : La sophrologie n’est pas l’hypnose ! Le sophrologue guide avec sa voix vers une détente approfondie du corps qui modifie l’état de conscience mais vous gardez le pouvoir sur vous même et restez libre d’ouvrir les yeux à tout moment. La sophrologie n’est pas une thérapie. En revanche, sa pratique peut avoir des effets positifs sur un parcours thérapeutique. La sophrologie ne se substitue à aucun traitement ou suivi médical. Seul le médecin reste habilité à poser un diagnostic. En revanche, c’est une discipline complémentaire qui peut soutenir un accompagnement médicalisé (maladie, cancer, dépression, addiction, burn-out, acouphènes, Alzheimer, rééducation post-chirurgie…)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s